Avertir le modérateur

08/06/2012

DES MASSACRES POUR IMPOSER LA DEMOCRATIE, Merci à Hollande, Cameron et Obama

Tueries quotidiennes et tuerie « extra-ordinaire »

Par Guy Delorme,

Un des enfants victimes des balles "pro-démocratie" près de Lattaquié

Et pendant que l’OSDH accuse le pouvoir syrien de massacres extraordinaires à Mazraat/Al-Koubeir, sans plus de preuves et de vraisemblance qu’à Houla, les groupes armées qu’il présente comme des résistants et des démocrates continuent leur terrorisme quotidien. Dernière victime (vers 17 heures, heure française), un enfant, Mohammad Cheiboune, tué dans le mitraillage de la voiture que conduisait son père à al-Hefeh, près de Lattaquié. Quatre autres enfants ont été blessés dans cet acte de terrorisme pur, le père de famille n’étant pas militaire.

Autres victimes civiles du terrorisme « pro-démocratie », enfin disons anti-syrien,  de ce 7 juin, un juge militaire et son chauffeur : le commandant Bassem Suheil Mustafa est tombé sous les balles d’un commando qui a pris sa voiture pour cible à Hettine, un quartier de Deraa. La fille du juge a été blessée.

Dans le secteur de Homs, plus précisément celui de Talkalakh, une tentative d’infiltration d’un groupe armé depuis le Liban a été mise en échec au village d’Adlin : plusieurs activistes ont été blessés, les autres ont regagné le Liban. Autre tentative d’infiltration, cette fois-ci depuis la Turquie, à hauteur de Kherbet al-Joz (près de Jisr al-Choughour) : les insurgés ont laissé trois des leurs sur le carreau, le reliquat a regagné précipitamment le pays d’Erdogan.

Et puis un attentat-suicide à la voiture piégé a blessé un membre des forces de l’ordre à al Hrak (gouvernorat de Deraa).

Enfin, pour conclure hélas provisoirement ce panorama de la violence ordinaire, signalons ce 7 juin les obsèques de 29 nouveaux « martyrs » des forces de l’ordre : outre un général et un lieutenant-colonel victimes la veille d’assassinats à Damas et Deir Ezzor, un capitaine, trois adjudants, quatre sergents, six caporaux, onze conscrits, un policier et un employé civil ont été escortés à leur dernière demeure. Ces hommes sont tombés à Idleb, Lattaquié, Deraa, Deir Ezzor et la banlieue de Damas. En tout, une centaine de soldats ont péri depuis le 1er juin.

Revenons, après le terrorisme au quotidien, à l’ »extra-ordinaire » : des habitants de Mazraat/al-Koubeir, localité frappée vendredi par un massacre attribué aussitôt au gouvernement et à ses miliciens par l’OSDH, des habitants donc donnent leur version des faits à la télévision syrienne : on ne s’étonnera certes pas qu’elle ne soit pas celle de l’OSDH et du CNS. À vrai dire ils ne parlent d’un massacre de 80 personnes, mais de celui de neuf occupants d’une ferme à al-Koubeir, déjà annoncé par le gouvernement : trois de ces témoins, Abou Hawach, Abou Khaled et Abou Ahmd accusent donc un groupe d’insurgés de s’être introduits dans une ferme et d’avoir tué de sang froid neuf femmes et enfants, dont les corps ont été mutilés.

À noter que d’après les agences et journaux français, des vidéos montrent des corps de deux bébés et de « plusieurs enfants« , mais pas des 78 ou 80 victimes annoncées par l’OSDH.

07:30 Publié dans SYRIE | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu