Avertir le modérateur

27/06/2012

PS OU UMP C'EST PAREIL, LA RIGUEUR C'EST MAINTENANT

France : "La rigueur, c'est maintenant", par Jean-Marc Vittori

France : "La rigueur, c'est maintenant", par Jean-Marc Vittori

 

 

IRIB-Socialiste au volant, rigueur au tournant ? A peine François Hollande installé à l'Elysée,...

 

.. voici que les Français perdent de l'argent. Leur pouvoir d'achat devrait reculer de près de 1 % d'ici à la fin de l'année, matraqué par les impôts. Dans la note de l'Insee qui brosse le tableau de la conjoncture, la seule progression à deux chiffres pour l'année 2012 concerne les prélèvements fiscaux des ménages (+ 10,1 %). Les Français avaient déjà connu une récession de leur pouvoir d'achat en 1983, quand les socialistes avaient négocié, après deux années de dépenses débridées, le fameux « virage de la rigueur », sous la houlette de Jacques Delors, alors ministre des Finances et père de l'actuelle première secrétaire du PS, Martine Aubry.

Même cause, mêmes effets ? En réalité, 2012 n'a que peu de rapport avec 1983. D'abord parce que les socialistes n'ont pas encore pris l'inévitable tournant. La rigueur actuelle vient pour l'essentiel de l'équipe précédente. En bons tacticiens politiques, le président Nicolas Sarkozy et son Premier ministre, François Fillon, avaient décidé l'an dernier toute une série de hausses d'impôt... qui vont se concrétiser dans les prochaines semaines. Cette rigueur va être accrue par les mesures fiscales promises par le candidat Hollande, qui exerceront surtout leurs effets à partir de 2013. Le mini-coup de pouce donné au SMIC n'y changera pas grand-chose.

Ensuite, le paysage économique est très différent. Dans les années 1980, le pays était sur une pente de croissance de 2 % l'an. Aujourd'hui, il est au fond de la cuvette, sur une pente de croissance nulle. L'Institut de la statistique prévoit trimestre après trimestre des taux de croissance voisins de zéro, qu'il s'agisse de la production, de l'investissement, de la consommation, du commerce extérieur ou des stocks. Ce marasme ne surprendra que ceux qui voulaient croire à la reprise en 2010-2011 après la dégringolade de 2009. L'activité était alors soutenue par le budget. Aujourd'hui, c'est l'heure du rééquilibrage des comptes publics après celui des comptes privés. Cet ajustement nécessaire n'est pas suffisant. Sans aller chercher la croissance avec les dents, sans non plus creuser le déficit budgétaire, le président et son équipe devront préciser dans les mois qui viennent les leviers qu'ils comptent activer pour dynamiser l'économie. Les 130 milliards d'euros d'investissements européens constituent une piste. Il en faudra d'autres, à l'échelon communautaire mais aussi et surtout à l'échelon national.


source : http://french.irib.ir/info/international/item/197067-france-la-rigueur,-c-est-maintenant-,-par-jean-marc-vittori

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu