Avertir le modérateur

10/12/2012

Ces Frères musulmans que la France cajole

 «Ces Frères musulmans que la France cajole», par Luc Michel & Karel Huybrechts

 IRIB- Sur le Website du FIGARO (Paris), ce 5 décembre 2012, Ivan Rioufol analysait les événements d’Egypte ....

 ..sur son Blog sous le titre «Ces Frères musulmans que la France cajole». Même sur les médias de l’OTAN, la vérité semble percer, bien partiellement encore, les écrans de fumée de la propagande américano-sioniste. Même si Rioufol continue à évoquer, en Egypte, une «révolution laïque et libérale» (sic), se refusant, encore, à voir la réalité du coup d’Etat américain …

Extraits : «Les Frères musulmans sont un obstacle à la démocratie dans les pays musulmans. C’est ce que rappellent ces jours-ci les Egyptiens eux-mêmes. Mardi soir, au Caire, les protestataires ont contraint le nouveau chef de l’Etat, Mohamed Morsi, issu du mouvement islamiste, à quitter son palais encerclé par la foule. Il a repris possession des lieux ce mercredi matin (…) Le pays des droits de l’homme et des libertés devrait être auprès des défenseurs de la démocratie, qui cherchent à se libérer de l’emprise du religieux. Or, ces sont les Frères musulmans qui sont les interlocuteurs cajolés par un pouvoir politique qui, d’Alain Juppé (UMP) à Laurent Fabius (PS) pour ne parler que des derniers ministres des Affaires étrangères, est prêt, par soumission à la loi du plus fort, à faire le lit de l’Islam politique».
Rioufol conclut, en dénonçant «ce totalitarisme qu’encouragent les Etats-Unis de Barack Obama et la France capitularde, qui feignent de croire en un "islamisme modéré", conciliable avec la démocratie».

# «MORSI ET LES FRERES ONT SEDUIT L’OPINION. CELA DIT, IL SERAIT BON DE NE PAS CHASSER DES MEMOIRES LEUR IDEOLOGIE ET PRINCIPES. ILS SOUHAITENT INSTAURER UNE DICTATURE ISLAMO-FASCISTE».

Plus révélatrice encore du malaise des presstitutes de l’OTAN, qui voient leur bonne conscience salariée confrontée à la brutale montée en puissance, dans tout le Proche-Orient, des islamistes radicaux, djihadistes et Salafistes en tête,  LIBERATION (Paris) donnait la parole au père Henri Boulad,  81 ans, Chrétien d’Egypte, ancien supérieur des Jésuites d’Alexandrie. Il y a longtemps que le Père Henri Boulad, «qui est originaire d'une famille chrétienne de Syrie, sauvée des massacres turcs de 1860, à Damas, par l'émir Abd-el-Kader, en personne, qui a de très nombreux amis musulmans et ne peut être suspecté d'islamophobie, ne cesse de nous mettre en garde contre les progrès de l'Islam fondamentaliste, depuis 30 ans, et la menace qu'il représente».

«Ce qui est très étonnant et très inquiétant, notait un commentateur, c'est que ces avertissements d'un expert du Moyen-Orient ne semblent pas avoir d'écho réel, au sein de l'église de France, dont beaucoup d'évêques et de prêtres s'entêtent à prôner l'ouverture à l'égard des représentants de la tendance Frères musulmans, leur donnant ainsi une légitimité et une respectabilité que leur idéologie ne mérite absolument pas. Quos vult perdere... Jupiter rend fous ceux qu'ils veut perdre»…

Ecoutons le Père Boulad qui note «la désintégration d’un sentiment pro-Frères dans la population» (égyptienne), «tout en reconnaissant la puissance de leur organisation, qui a pris la main sur tous les appareils du pouvoir».  Il met en garde «contre la mise en place d’un obscurantisme, déjà soutenu par les milices des Frères musulmans». «C’est une  farce de croire que les Frères musulmans sont acquis à la démocratie. L’illusion a remarquablement fonctionné car il ne fait aucun doute  qu’avec leur double jeu, Morsi et les Frères ont séduit l’opinion. Cela dit, il serait bon de ne pas chasser des mémoires leur idéologie et principes. Ils souhaitent instaurer une dictature islamo-fasciste en s’appuyant sur ce slogan qu’on entend dans les manifestations : "Le peuple veut la loi de Dieu"».
Conclusion du père Boulad : "Quant à la Russie, c’est la seule qui s’intéresse au sort des Chrétiens et revient dans le jeu diplomatique"…

http://www.facebook.com/notes/pcn-ncp-press-office-service-de-presse-du-pcn/-pcn-spo-ces-freres-musulmans-que-la-france-cajole-/452055914859366


source : http://french.irib.ir/info/international/item/229755-%C2%AB-ces-fr%C3%A8res-musulmans-que-la-france-cajole-%C2%BB,-par-luc-michel-karel-huybrechts

MERCI HOLLANDE, MERCI FABIUS POUR LE SOUTIENT DES REBELLES SYRIENS

Syrie : les Takfiris font des enfants des "coupeurs de tête"!!(Images ultra-violentes)

 
IRIB- Une terrible vidéo postée sur la toile met scène un enfant syrien de 11, 12 ans  exhorté, par les terroristes takfiris, à couper à la machette des bouchers, la tête d'un pro-Assad, kidnappé, quelques heures plus tôt. La victime est bien consciente, au moment du crime.

Cette vidéo a été retirée, quelques minutes après sa publication, sur la page face book Khaled Ben Walid, animée par le général déserteur de l'armée de l'air syrienne, Ghassem Saadedine. L'incident se serait déroulé, à Homs, dans la localité de Talibsseh et de Rostan. L'IRIB s'excuse de heurter la sensibilité de ses lecteurs, mais elle se voit dans l'obligation professionnelle d'informer le public français de la catastrophe, qui se prépare, en Syrie, et pour laquelle le Président Hollande a sa part de responsabilité. Ces moeurs d'un autre âge préfigurent le régime politique que les Occidentaux la Turquie et les Arabes s'apprêtent à établir, en Syrie, où le sang dira le dernier mot!

 
 
 
 

 

DES TERRORISTES S'EMPARENT D'UNE BASE MILITAIRE, MERCI LA FRANCE

Des radicaux islamistes ont conquis dimanche une grande partie de la base cheikh Souleimane assiégée depuis plusieurs semaines par des rebelles dans le nord-ouest de la Syrie, prenant de vitesse les unités de l'Armée syrienne libre (ASL) participant au siège.

Des djihadistes ont pris le contrôle d'une base gouvernementale à Alep Des djihadistes ont pris le contrôle d'une base gouvernementale à Alep

L'étendard des jihadistes, le drapeau noir frappé du sceau du prophète, flotte sur la base cheikh Souleimane. Les combats à l'arme légère se poursuivaient dans la soirée pour conquérir le reste de la caserne, située à 12 km au nord-ouest d'Alep, et qui s'étend sur plusieurs kilomètres carrés de collines caillouteuses. Il s'agit de la dernière garnison gouvernementale d'importance à l'ouest d'Alep, la métropole du nord, dans une région désormais presque entièrement sous contrôle rebelle. Un grand nombre de combattants sont des étrangers, arabes ou originaires du Caucase. L'un de leurs chefs est un Ouzbek se faisant appeler Abu Talha, que le journaliste de l'AFP avait déjà croisé dans la région. Très hostile à la présence de journalistes, ils ont refusé de préciser à quel groupe ils appartiennent.


Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu