Avertir le modérateur

01/03/2013

USA et Pays occidentaux : HYPOCRISIE SANS LIMITES

Déclaration du XVe Congrès du Parti communiste de la Fédération de la Russie

Ne touchez pas à la Syrie !

 

JPEG - 35.9 ko

La Syrie est en en état de guerre depuis plus de deux ans. Ce n’est pas une guerre civile, contrairement à ce dont les médias occidentaux —depuis longtemps devenus des armes d’intoxication de l’OTAN— essaient de nous convaincre. Il s’agit d’une véritable agression étrangère. Cependant ce ne sont pas les armées de l’OTAN qui la mènent, mais leurs auxiliaires.

Ce nouveau type de guerre coloniale est mené par des bandes de mercenaires, recrutés ici et là au Proche-Orient. Ceux-ci sont financés, entraînés et armés par les agences de renseignement occidentales et leurs alliées du Proche-Orient.

Les principales victimes de cette guerre sont des civils —femmes, enfants et personnes âgées—. Vaincu dans les combats contre l’Armée arabe syrienne restant fidèle à son serment, son peuple et aux dirigeants du pays, l’envahisseur a commencé à utiliser une stratégie d’intimidation de la population. Tous les jours, dans les villes de Syrie, ici et là retentissent des explosions, tous les jours des gens meurent.

Les gouvernements des pays occidentaux font preuve d’une hypocrisie sans limites. Ils déclarent publiquement la nécessité d’une lutte décisive contre le terrorisme international, tout en recourant à des groupes de terroristes les plus odieux pour anéantir la Syrie et sa population.

Le seul crime que les Occidentaux et leurs alliés du Proche-Orient reprochent à la Syrie est de poursuivre une politique étrangère indépendante qui soutient la juste cause de la libération de la Palestine et entretient des liens amicaux avec l’Iran. C’est pourquoi, sous prétexte de lutte pour la liberté et la démocratie, l’impérialisme international vise ouvertement à renverser le gouvernement légitime de ce pays.

Le XVème Congrès du Parti communiste de la Fédération de Russie rappelle que la Syrie avait depuis longtemps des relations amicales avec notre pays. C’est l’un des alliés les plus fiables de la Russie au Proche-Orient. Aujourd’hui, elle fait l’objet d’une agression extérieure, y compris parce qu’elle est fermement attachée à poursuivre ses liens historiques avec la Russie.

Les communistes russes expriment leur solidarité avec la lutte courageuse du peuple syrien contre le néo-colonialisme. Nous exigeons que le gouvernement de la Fédération de Russie fournisse à la Syrie un soutien politique et financier indispensables pour rejeter l’agression étrangère.

Le peuple syrien vaincra !

Traduction
Edouard Feoktistov

| Moscou (Russie) | 25 février 2013

source : http://www.voltairenet.org/article177613.html

28/02/2013

SYRIE, LE RETOUR DE BATON CONTRE LA FRANCE COMMENCE...

L’Armée syrienne libre se retourne contre la France

 

 

La France a organisé l’Armée syrienne libre (ASL), allant même jusqu’à lui donner son drapeau, celui du mandat français sur la Syrie (1920-1946). Elle lui a officiellement fourni des armes et des fonds, en violation des Traités internationaux. Et elle l’a officieusement encadrée avec des officiers et des formateurs pour renverser le gouvernement légal et légitime. L’ASL a détruit les principales infrastructures du pays et livré des combats qui ont coûté la vie à près de 60 000 Syriens, mais elle n’est pas parvenue à s’emparer du pouvoir.

Constatant l’échec de sa guerre secrète et le soutien sans faille de la majorité de la population syrienne à son État, la France s’est désengagée de l’ASL au moment où elle se lançait dans une nouvelle aventure coloniale, au Mali.

Furieux de cet abandon, les mercenaires de l’ASL se sont retournés sans attendre contre leur allié d’hier. La vidéo que vous aller voir a été tournée dans la « zone libérée de Bansh », non loin de la frontière turque, le vendredi 18 janvier 2013.

À l’issue de deux ans de guerre secrète en Syrie, la France s’est coupée de la Syrie et est conspuée par l’ASL.



source : http://www.voltairenet.org/article177267.html

| 28 janvier 2013

 

13/01/2013

UN ex-officier des renseignements français dénigre la stratégie de la France en Syrie

Quand un ex-officier des renseignements français dénigre la stratégie de la France en Syrie

Le Salon Beige , le 9 janvier 2013 à 14:05  

 

« A. D., ex-officier de la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure française) parie sur le temps pour rattraper les erreurs commises par le gouvernement français, dans la gestion de la crise syrienne, tout au long de ces deux dernières années. De retour de Beyrouth (il refuse d’avouer s’être rendu en Syrie et y avoir rencontré des responsables de différents services de sécurité), il énumère les erreurs commises par la France :- Le ralliement à la politique américaine d’alliance avec les islamistes, sans tenir compte des intérêts historiques de la France en Syrie. - Le renoncement à la précieuse mine syrienne de renseignements que lui fournissaient les services anti-terroristes syriens et qui protégeaient la France du terrorisme depuis de nombreuses années. - Le pari irréfléchi sur la chute du régime de Bachar al-Assad, un pari qui a réveillé l’ours russe acculé, depuis le précédent libyen, à défendre férocement ses intérêts. Il en résulte une nouvelle guerre froide qui met à mal les fragiles intérêts de la France à travers le monde. - La perte de la coopération stratégique avec la Syrie, en matière de sécurité et de politique au profit d’une situation dont le dénouement est amer dans le meilleur des cas et dans le pire des cas, un immense chaos qui risque de ne pas épargner les rues de Paris dont les banlieues contiennent une forte concentration de populations musulmanes (…)

Lire la suite

11:32 Publié dans FRANCE, SYRIE | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu