Avertir le modérateur

03/04/2013

SYRIE : LE MENSONGE DES CHIFFRES

Syrie : La Presse et les chiffres de la guerre ...
de : njama
mardi 2 avril 2013 - 11h40

 

Ça y est le mot a été lâché dans l’actualité d’aujourd’hui "(plus de) 6.000 personnes ont été tuées en mars dans les violences en Syrie, le mois le plus meurtrier depuis le début de la révolte ..." selon l’OSDH !

et à l’unisson du chant du coq Rami Abdel Rahmane, la basse-cour médiatique caquette aussitôt à tout-va le nouveau refrain du jour ( Le Nouvel Obs, Francetv info, Métro Montreal, L’Orient-le-Jour, LaPresse.ca, 45eNord.ca, 98,5fm, TF1, France 24 ... )

Un chiffre fait pour nous abasourdir, et justifier la cause politique "occidentaliste" de l’urgence d’armer les rebelles ? Encore une fois, on joue sur l’émotion, le pathos, par la mise en scène ... "le mois le plus meurtrier", ou variante de pigistes "le plus sanglant" ! Voilà matière à accélérer le calendrier politique de l’interventionnisme guerrier qataro-atlantiste. L’humanitaire est depuis longtemps à l’affût derrière le militaire, en faction, il piaffe d’impatience de lâcher ses troupes qui ne demandent qu’à intervenir pour "sauver le peuple syrien", et s’ingérer ... L’humanitaire, les ONG sont les nouveaux fantassins d’occupation coloniale.

Or CE CHIFFRE DE 6000 MORTS EN MARS NE PEUT ÊTRE RÉEL !

Martyr Counts by Month au 21/03, pour le mois de mars, le chiffre était de 2924

Le chiffre mensuel n’a franchi la barre des 5000 morts, qu’au plus fort de la crise syrienne en août 2012 (6297 morts) et septembre 2012 (5464 morts).

http://syrianshuhada.com/default.asp?lang=en&a=st&...

Y-aurait-il eu de si grandes batailles en Syrie ces derniers jours dont la Presse ni personne n’aurait pas eu vent ? et qui auraient fait en une décade seulement plus de 3000 morts ? Son oreille semble plus fine (ou paresseuse ?) pour écouter l’agence londonienne de l’OSDH que d’avoir de vrais échos des combats en Syrie. La rumeur coûte bien moins cher que les vraies nouvelles ...

L’OSDH tenait très consciencieusement depuis le début du conflit (mars 2011) le décompte nécrologique précis des victimes (toutes civiles d’après cette Agence londonienne improbable,et toutes bizarrement victimes de la seule l’Armée Arabe Syrienne), et arrivait à environ 45.000 en décembre/ janvier 2012. Après presque 20 mois de conflit. « La Syrie est en proie depuis mars 2011 à une révolte populaire devenue conflit armé. En vingt et un mois, les violences y ont fait plus de 44 000 morts, selon l’OSDH. » (Le Monde.fr avec AFP | 24.12.2012)

A croire que le nombre de morts n’était pas suffisant pour émouvoir les foules sourdes au terrible drame qui se joue dans cet Orient berceau des civilisations ... L’ONU (dont on ignore les sources) imposa le chiffre de 60.000, ou la Presse plutôt pour équarrir les 59648 victimes que le Haut commissariat de l’ONU prétendait avoir identifiées ... entre mars 2011 et novembre 2012. Depuis cette première macabre mise au point comptable de l’ONU + 15.000 d’un coup de baguette magique, arrondie par la Presse, la progression des victimes évolue par quantité de 10.000 toujours « comptabilisées » comme autant de victimes du régime syrien, seul responsable des violences selon leur grille de lecture.

Le chiffre de 70.000 s’affichait début mars 2013 dans la Presse. C’est à dire pas moins de 25.000 victimes de plus en moins 3 mois, que les dernières estimations OSDH de décembre ???? On peut donc s’attendre à un prochain 80.000 dans les médias ... Quoique déjà, un haut responsable français "s’exprimant sous l’anonymat" - que l’on peut assez très légitimement suspecter d’être de l’entourage de Hollande-Fabius - n’hésitait pas à dire : « on est plus près de 100 000 morts » (Le Point.fr - Publié le 14/03/2013) - Pourquoi sous l’anonymat ? -

QUELLE RÉALITÉ ? SYRIAN REVOLUTION MARTYR DATABASE Martyrs Statistics

syrianshuhada.com cité + haut, est un site syrien de l’opposition (en arabe et en anglais), que l’on ne peut suspecter d’être pro-régime. Il tient d’après une vingtaine de sources un décompte (semble-t-il) très précis du nombre de victimes dans ce conflit. Nous n’en sommes pas à « près de 100.000 morts », ni à 70.000, mais plus proche des 60.000 cités dans la Presse il y a 3 mois (fin décembre / début janvier 2013).

The number of documented martyrs is 59183 in 735 days up to 21/3/2013 (une carte dans la page permet de voir un décompte par gouvernorats)

http://syrianshuhada.com/?lang=en

Martyrs counts by Civilian / Military : 51158 Civilian, 86% / 8025 Military, 14 % Martyrs counts by Gender : 53462 Male / 5721 Female Statsitics of children martyrs : 5509 // by Gender : 3808 Male / 1701 Female

Martyr Counts by Death Method détaille les circonstances de la mort. Ce qui permet de voir assez nettement que ce sont bien les armes à feu et l’artillerie / tirs d’obus de mortiers - dont disposent assez abondamment les rebelles ** - qui arrivent en première cause de morts, et non les bombardements aériens. La supériorité aérienne de l’AAS est souvent avancée dans la Presse comme argument de dissymétrie entre les combattants pour justifier d’armer davantage les rebelles. Mais dans un contexte de guérilla urbaine, les moyens aériens sont peu opérationnels, ce qui se vérifie ici dans ces statistiques :

19687 Gunshot wound 16147 Artillery shelling 10836 Undocumented ??????????? 3682 Bombardment by air 2959 Gunshot from sniper 1805 Under torture 1103 For refusing to fire at civilians and kill protestors 797 Due to severe wounds 660 Slit throat 634 Tfjyr (?) 186 Bomb explosion 171 Burned etc ...

Le graphe dans Martyr Counts by Month permet de voir nettement l’évolution de l’intensité du conflit depuis le début.

Ce site ( que l’on pouvait penser référence de l’OSDH ?) paraît très crédible parce que chaque fois que des informations sur les morts ont pu être collectées via environ vingt sources différentes, elles y figurent (témoignages, le site affiche 42342 vidéos, noms de familles, circonstances de la mort « Martyr Name, City of Death, Province of Death, Death Date, Gender, Age, Death Method ) que ce soit des "victimes civiles" ou des "militaires" syriens.

6000 personnes tuées en mars, est-ce le chiffre donné par l’OSDH, ou la Presse qui arrange ses bidons ?

** Pour tout ce qui est armement à destination de la Syrie ce Blog fournit beaucoup d’excellentes informations : Brown Moses Blog Croatian Weapons Arrive In Homs http://brown-moses.blogspot.fr/2013/03/croatian-weapons-a...


source : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article134462

02/04/2013

L'ASL, des bandits et des terroristes appuyés par la France

l’ASL grouille de bandits

 
IRIB-En Tunisie, les aveux d’un milicien salafiste tunisien de retour de la Syrie
ont révélé des vérités pas tout à fait nouvelles sur la milice de l'Armée syrienne libre (ASL). Mais lesquelles peuvent constituer une nouveauté pour les Tunisiens. ce n'est que dernièrement que les médias se sont mis à révéler la réalité de ce qui se passe en Syrie.  

Dans un reportage diffusé par la télévision Tunisienne, Abou Zeid le tunisien qui s’est rendu en Syrie via la Libye puis la Turquie depuis 8 mois indique que la plupart des membres de cette milice ne sont que des bandits et des pilleurs. Ils révèlent qu’ils ne se ménagent pas de dérober tout ce qu’ils veulent, des appartements, des voitures,..., en taxant leur possesseurs d’être des « chabbihas du régime ».

Sur fond d’image le montrant dans plusieurs endroits en Syrie, ou en train de fredonner des chants révolutionnaires ou religieux, il assure que les miliciens de ces bandes présentés dans les medias comme étant les symboles de la révolution sont approvisionnés en grandes quantités d’armements qu’ils vendent pour l’Irak et d’autres pays. Selon lui, même ceux qui apportent de l’argent des Qataris ne sont que des agenciers qui volent une grande partie de cet argent et le placent dans un compte bancaire en Turquie.

Abou Zeid indique que les miliciens étrangers, dont les Tunisiens, distribués dans les différentes régions syriennes sont placés par les chefs de milices sur les premières lignes des batailles pour qu’ils soient les premiers à mourir. Certains d’entre eux ont même été livrés par des miliciens de l’ASL aux autorités syriennes en échange de sommes d’argent.

«  Alors qu’on combattait pour eux, certains jouaient aux cartes et se promenaient dans les positions arrières », assure-t-il, déconseillant aux jeunes tunisiens de se rendre en Syrie, pour laisser faire les syriens eux-mêmes.

 

 Al Alam


source : http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/250373-l%E2%80%99asl-grouille-de-bandits

30/03/2013

Je plains Hollande et Fabius quand les terroristes français reviendront de Syrie

Les pays occidentaux, inquiets du retour des forces militaires parties en Syrie

Les pays occidentaux s’inquiètent du retour des jeunes extrémistes, qui étaient partis, pour la Syrie, y participer à la guerre, aux côtés des opposants.

Le parlementaire belge, Denis Ducarme, affirme que la Belgique s’est transformée en un foyer, pour exporter des bellicistes à la Syrie, ce qui s’avère un danger, pour la sécurité de ce pays, après le retour de ces derniers de Syrie. Pour l’heure, 50 à 80 jeunes, originaires, principalement, d’Anvers et de la région bruxelloise, ont rejoint les rangs des milices, qui combattent le régime de Bachar al-Assad, en Syrie. Une centaine de volontaires néerlandais participent, également, au combat. Outre la Belgique, les médias occidentaux ont annoncé que la plupart des hommes armés, qui se déplacent, en Syrie, via la Turquie, sont originaires des pays des Balkans, de la Grande-Bretagne, de la France, de l’Allemagne et de l’Espagne.

 

source : http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/249854-les-pays-occidentaux,-inquiets-du-retour-des-forces-militaires-parties-en-syrie

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu