Avertir le modérateur

29/06/2012

CES TERRORISTES QUE LA FRANCE SOUTIENT, SE RETOURNERONT UN JOUR CONTRE LA FRANCE...

Lourdes pertes pour les miliciens... Al-Qaida change de main en Syrie
L’équipe du site

Les forces gouvernementales syriennes poursuivent leurs attaques contre les bastions des miliciens dans plusieurs régions syriennes.

Surtout à Homs, où les bombardements et les accrochages ne connaissent pas de répit, les insurgés essuyant de lourdes pertes.

«  Au moins 20 hommes armés ont été tués et des dizaines ont été blessés durant des opérations importantes des forces gouvernementales à proximité de Deir Baalaba, et de Tel Bisseh où des opérations de trafic d’énormes quantités d’armement ont été avortées », a signalé une source syrienne de la province de Homs pour Arab Press.
Le site révèle aussi que 8 véhicules dotées de mitrailleuses ont été confisqués ou détruits. Selon Syrian Documents, suite aux accrochages de dimanche dans les quartiers de Homs durant lesquels 5 militaires réguliers ont été blessés, des informations font état de la mort du milicien de la brigade d’Al-Farouk, Firas Tlass, qui n’est autre que le frère du chef de la brigade d’Al-Farouk très médiatisé Abdel Razzak Tlass.

Un chef milicien tué 

Dans le quartier Sultaniyyeh, proche de Baba Amro, les forces de l’ordre ont aussi tué plusieurs miliciens la brigade des Révolutionnaires de Baba Amro, dont leur dirigeant Idriss Soued. Cette mort a été annoncée par le groupuscule qui a précisé qu’il a succombé ainsi que son assistant dans la chute d’un obus dans la région de Kfar Aya, lors d’une opération perpétrée contre les forces gouvernementales.

Rivalités entre miliciens de Homs

Selon Arab Press, la mort du chef milicien Soued a suscité la colère de ses camarades, qui soupçonnent des brigades de l’insurrection de l’avoir vendu à l’armée régulière pour se débarrasser de lui. D’autant plus qu’il était le principal chef de l’insurrection à Baba Amro d’après les miliciens de la brigade des Révolutionnaires, lesquels reprochent  aussi à la brigade d’Al-Farouk, d’avoir fait passer l’information de la mort de son dirigeant comme si de rien n’était.
Abdel Razzak Tlass

« les medias qui ont double-poids et double mesure voudraient mettre la lumière sur la brigade d’Al-Farouk et son chef Tlass en le montrant qu’il est le véritable défenseur de Baba Amro, seulement parce que c’est un dissident de l’armée syrienne et parce qu’ils veulent montrer que la bataille est entre l’armée régulière et l’armée syrienne libre alors que la réalité est toute autre », s’est plaint un dirigeant de la brigade des Révolutionnaires de baba Amro, selon lequel

«  Tlass est devenu une star de cinéma qui détruit un char tombé en panne sur les confins de Baba Amro et joue avec les enfants du quartier ce qui lui a fait oublier ses véritables devoirs. Rares sont les fois où il se promène dans les régions sinistrées sans une caméra qui filme ses agissement artificiels ».

Concernant la situation à Homs, l’Observatoire syrien des Droits de l’homme, principale instance, qui de son siège londonien s'érige le droit de répertorier les évènements syriens, "le quartier de Jouret al-Chiyah est violemment bombardé par les forces gouvernementales qui tentent d'y pénétrer", ajoutant qu'un tireur embusqué avait tué un civil dans la nuit de dimanche à lundi dans le quartier al-Qarabis. Alors que l’AFP a fait part d’un communiqué qu’elle dit qu’il est signé par les habitants de Homs, lesquels auraient lancé un appel au secours aux organisations internationales, affirmant faire l'objet d'un "génocide" depuis près de trois semaines. Sachant que la ville de Homs a été abandonnée par l’écrasante majorité de ses habitants

Dans la province d’Idleb, près de la frontière turque, « 4 terroristes ont été tués ce lundi dans l’explosion prématurée d’une voiture piégée à Kafar Noubol, destinée à un barrage des forces de l’ordre ». Selon Arab Press, le véhicule transportait quelques 500 Kg d’explosifs.
 

L’OSDH dit quant à lui que deux civils ont été tués dans l'explosion de leur voiture à Kafar Noubol, qu’un rebelle a été tué dans des combats avec l’armée, et un civil a été tué et 10 autres blessés dans des bombardements à Maaret al-Noman. 

 

A Deir EzZor, le site Arab-Press indique que l’armée syrienne a perquisitionné les bastions des miliciens dans plusieurs quartiers de la ville confisquant des armes, des appareils de communication, de grandes sommes d’argent et des passeports. Des accrochages ont eu lieu et plusieurs insurgés ont été tués.
Dimanche une quarantaine de miliciens ont péri dans une embuscade contre un groupe qui se préparait à prendre d’assaut une caserne de l’armée située au confins de la ville, alors qu’a l’intérieur de la ville, 15 miliciens ont été abattus. selon Arab Press, une cinquantaine d’hommes armés ont également péri dans la région de Jbeila..
Ce jour même, le mufti de la région de Deir EzZor, cheikh Abdel Kader ArRawi a été enlevé alors que Samedi, le maire de la ville Samir Ossmane Cheikh a essuyé des tirs et fut blessé à la main.

Du côté de Lattaquié, l’armée syrienne a capturé dimanche deux insurgés alors qu’ils étaient sur le point de planter des engins explosifs. À l’aube, une charge avait tué un homme et un enfant.

Alors qu’à Alep et ses environs, où ce sont surtout les civils qui pâtissent des agressions des insurgés, une charge déposée dans une poubelle a explosé dans un quartier populaire dans les résidences Hanano, endommageant une voiture; un groupe armé a tué un employé du ministère de l’éducation qui emmenait en voiture les copies des examens scolaires officiels de fin d’année au centre de notation, et blessé une enseignante et sa fille qui étaient en sa compagnie. ( les fonctionnaires du secteur public sont constamment la cible des miliciens, en particulier ces derniers temps ceux liés aux épreuves des examens officiels que les insurgés ont tentées de torpiller.)

Dimanche, le fils d’un homme d’affaire a été libéré après 7 jours de détention. Selon le site « Tahte-l-Mijhar » ses ravisseurs qui avaient exigé une rançon de 15 millions de livres syriennes ont baissé son montant.

 

Informations sur des défections

Des sources médiatiques turques ont fait état de la défection d’un général syrien.
 Selon l’Agence Anatolie, Le général, est entré en Turquie par la province de Hatay (sud) en compagnie de deux colonels et 30 autres soldats ainsi que leurs familles, soit au total un groupe de 196 personnes comptant de nombreuses femmes et enfants.
Mais l'agence n'a précisé ni l'identité, ni les fonctions, ni publié des photographies du général en question, se contentant de signaler que le nombre de généraux déserteurs s’élève à 13.

Samedi dernier, à peine des sources médiatiques arabes ( dont la télévision financée par l’Arabie saoudite Al-Arabiyya) ont annoncé la défection de 7 pilotes syriens qui ont rejoint leur collègue en Jordanie, que cette information s’est avérée fausse : dimanche, Amman a démenti avoir accueilli quiconque d’autre que le colonel dissident Hassan Merhi. 

 

Al-Akhbar : le groupuscule Jabhat d'Al-Qaida affaibli

Dans son numéro de ce lundi, le journal libanais Al-Akhbar a indiqué que les services de renseignements syriens sont parvenus à infiltrer le groupe d’Al-Qaida œuvrant en Syrie sous l’appellation « Jabhat-Nusrat au Levant », et auteur de la plupart des attentats-kamikazes aux voitures piégées. Plusieurs commanditaires de ces attentats ont pu être arrêtés, et leurs auteurs ont été identifiés. Ce coup de filet a été réalisé après l’attentat perpétré contre le siège des renseignements à Deir EzZor le 19 mai dernier, et grâce à l’un des éléments de ce groupuscule. La télévision syrienne a réalisé un documentaire sur les deux attentats qu’il a perpétrés et dans lequel elle a interviewé des proches et des amis des kamikazes.

Brigades Azzam prend le relai

AlAkhbar en a également conclu que le groupuscule d’Al-Qaida, « les Brigades Abdallah Azzam » qui comptent prendre en main la situation dans les pays du Levant. Dimanche, elles ont diffusé sur leur site internet un communiqué vocal dans lequel a été désigné comme Prince du Levant   le saoudien Majed Al-Majed. Celui-ci qui s’était caché dans le camp des réfugiés palestiniens au Liban à Aïn Héloué l’a quitté dernièrement pour se rendre en Syrie. Le journal libanais constate que c’est la première fois qu’un saoudien est en charge de poste, alors qu’il était convenu qu’il soit confié à un membre originaire d’un des pays du Levant (Syrie, Liban, Palestine, ou Jordanie).

Al-Qaida : redorer son image pour quelque temps

Concernant le projet que les brigades veulent promouvoir, on retrouve la rhétorique d’Al-Qaida : «  un changement radical qui passe par le déracinement du régime », mentionne le communiqué, prévoyant que « la révolution syrienne aura un impact sur le monde entier, pour libérer toute la nation ».
Mais le communiqué de ces Brigades semble esquisser une nouveauté : une tentative de redorer leur image et de se démarquer de la Jabhat-Nusrat, comme s’il s’agissait de tirer les leçons de leurs fiasco. En appelant à « éviter le recours aux voitures et aux ceintures piégées dans les villes ». Or, quand il étale l’objectif d’une telle recommandation, il n’est autre que «  de préserver la popularité de la révolution ». Et non point de ménager les civils.

D’ailleurs, un autre paragraphe verse dans la même logique :  «  ceux qui ne sont pas impliqués avec le régime dans la bataille, il est du devoir de les épargner ou de les encourager, comme pour les Chrétiens, les Druzes ou autres et tous ceux qui se sont abstenus (de toute position) ou ont exprimé des positions de soutien à la révolution », dicte le communiqué.
A contrario, cet appel signifie que tous les autres catégories, surtout ceux qui soutiennent le régime, civils soient-ils, seront dans leur collimateur.

Et pour finir, le communiqué ne manque pas un petit mot pour l'Iran et le Hezbollah: " Le monde a vu comment le régime syrien reçoit l'aide des criminels d'Iran et des enturbannés du parti chiite au Liban qui n'ont rien épargné pour secourir leur frère dans l'égarement et leur partenaire dans le crime"... Un message qui en dit long! 

source : http://www4.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=18&frid=18&eid=69849

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu